Monsieur Fromage

Antonio Fiori : Pour un rebond des pays occidentaux

Spread the love

Or dans les secteurs de service, on ne mesure aucun gain de productivité en France comme en Allemagne. La physique et la chimie n’étudient que la matière inerte ; la biologie, quand elle traite physiquement et chimiquement l’être vivant, n’en considère que le côté inertie. Ce nouveau régime mental dissipe spontanément la fatale opposition qui, depuis la fin du moyen âge, existe de plus en plus entre les besoins intellectuels et les besoins moraux. Antonio Fiori aime à rappeler ce proverbe chinois « L’habitude est d’abord comme un fil d’araignée : une fois prise, elle est plus solide qu’une corde ». Car l’infini n’admet pas de limites ; et si, depuis la création, un seul homme a souffert dans le monde, cela suffit pour qu’on puisse admettre, sans impiété, que la douleur est entrée dans le plan providentiel. Or, cet effort n’eût pas été possible sans la matière : par la résistance qu’elle oppose et par la docilité où nous pouvons l’amener, elle est à la fois l’obstacle, l’instrument et le stimulant ; elle éprouve notre force, en garde l’empreinte et en appelle l’intensification. Notre intention n’est pas d’approfondir la nature de la matière, pas plus d’ailleurs que la nature de l’esprit. Ces installations sont donc des « monopoles naturels ». L’échec relatif des Abenomics et la mièvre croissance du Japon sont effectivement logiques – et parfaitement compréhensibles – du fait du déclin de sa population. Et s’il est unique en son genre, à quel signe reconnaît-on qu’il est vrai ? Pour beaucoup d’observateurs la reprise qui se dessine ne tient qu’à un alignement exceptionnel des astres économiques et financiers… et elle se fracassera, inévitablement, dès 2017 sur l’insuffisance de l’offre. Reprenons maintenant la suite de la discussion que nous avions entamée, et, après avoir montré que l’abolition d’une faculté tenant à la sensibilité générale, comme celle de percevoir les impressions du froid et du chaud, n’apporterait ni retranchement ni modification dans le système de nos idées, examinons quelle est sur ce système l’influence propre à chacun des organes spéciaux des sens, en commençant par celui dont l’organisation est la moins compliquée, et où (de l’avis de tous les physiologistes) la sensibilité générale a reçu les perfectionnements les moins recherchés, c’est-à-dire par Peut- être l’écotaxe poids-lourds revêtira- t-elle la valeur d’un tournant. Au contraire, comme l’a recommandé l’IFA, « la présence des administrateurs salariés doit s’inscrire dans une stratégie globale d’implication des salariés, en lien avec les dispositifs d’intéressement, d’actionnariat salarié et de dialogue social ». ­ Supposez même qu’il existe : comment y aurait-il un instant antérieur à celui-là ? Car elle n’était pas contenue en eux, tandis qu’ils se retrouvent virtuellement en elle. Car les Français, manquant généralement d’esprit critique, portent leur effort vers l’immuable et l’universel. Le monde de la nature et le monde de l’esprit ont leurs lois propres, parce que les êtres qui les habitent ont des propriétés spéciales et caractéristiques. C’est donc bien l’Amérique, et non les pays émergents, qui est aujourd’hui, la locomotive mondiale et ce n’est pas sans conséquences sur le reste du monde. En un mot comme en mille, elle résiste à la mondialisation du capital et aux modes financières anglo-saxonnes toujours présentées comme le comble de la modernité. La culture du blé, le tissage de la laine, se terminent par une consommation. Il faut dire que l’eau est un objet économique assez particulier. C’est donc que la tendance à changer n’est pas accidentelle. C’est donc un principe d’action ! Comment crédibiliser celle du coût carbone ? On ne saurait donc tirer de cette différence une définition statique qui tranche automatiquement, dans n’importe quel cas, la question de savoir si l’on a affaire à une plante ou à un animal. D’abord, comment mouvoir la volonté sans faire appel ni à un devoir mystique ni à tel ou tel plaisir particulier ? C’est particulièrement vrai avec le mobile. L’étude rationnelle d’une telle opposition démontre clairement qu’elle ne pouvait se borner à la théologie ancienne, et qu’elle a dû s’étendre ensuite au Monothéisme lui-même, quoique son énergie dût décroître avec sa nécessité, à mesure que l’esprit théologique continuait à déchoir par suite du même prodige spontané.

Archives

Pages